Javalquinto

 

Le plus titré des résidents espagnols de Biarritz, le marquis de Javalquinto, achetait entre 1866 et 1870 des terrains à la famille Lacombe.

Il possédait l'une des plus célèbres collections de l'époque, non seulement de tableaux, mais aussi d'antiquités, de livres (35 000 volumes), de manuscrits rares comme le texte authentique du " Roman de la Rose " ou encore la copie du journal de Christophe Colomb.

La construction de Javalquinto conçu comme un petit palais à l'italienne avança rapidement.

 


Le castel, à peine, achevé connut de grandioses réceptions. Le duc était réputé pour ses dispendieuses excentricités. Un jour, afin d'orner le corsage d'une princesse, il avait fait venir des oeillets d'Andalousie par train spécial.

Lors de son ambassade en Russie, il jeta sa vaisselle d'argent dans la Neva pour que personne ne s'en serve après une grande-duchesse " dont les yeux verts émeraude l'avaient séduit ".

Il méritait bien son surnom de "don Magnifico".


En février 1877, deux cents invités assistaient au bal donné en l'honneur de l'infante, duchesse de Sessa.
De mémoire de Biarrot, on n'avait jamais vu un tel déploiement de richesses.

Le duc mourut le 3 septembre 1900 à l'âge de 88 ans. Après bien des déboires, sa fille, à court de
moyens mais tenue de préserver son rang dans la noblesse hypothéquait, allait de procès en saisies,
harcelée par une meute de créanciers et guettée par des requins de tout acabit.

La location de Javalquinto ne suffisait plus à éponger les dettes.

Le bâtiment fut transformé en restaurant-hôtel avec bar américain et dancing mais l'établissement fit long feu.

La propriété fut adjugée le 29 juillet 1920 à l'un des créanciers, le duc del Infantado. Le mobilier, vendu au publiciste parisien Paul-Louis Courier, suffit tout juste à payer le percepteur et les jardiniers Gelos.

Par délibération d'octobre 1924, la municipalité décida d'acheter la propriété pour y installer l'hötel de ville.

L'acte de vente sera signé en février 1925.

Javalquinto fit office de mairie jusqu'en 1953
Javalquinto côté jardin Jour d'élection en 1929
 
Texte de Monique et Francis Rousseau - Biarritz-Promenades
Biarritz / Les Quartiers / Les Hôtels / Les Villas - Les Belles disparues / Les Eglises / La vie quotidienne / La vie mondaine