La vie quotidienne

Les Guides-Baigneurs-Sauveteurs

Devant les dangers de la mer, le développement du trafic maritime et surtout des bains de mer à Biarritz,
les authentiques marins biarrots, devenus, avec l'âge, retraités et toujours pêcheurs, décidèrent de
fonder les premières sociétés de Guides-Baigneurs et la Société de Sauvetage.

En 1836 fut créée la " Société Humaine ", instituée pour la sûreté des bains de mer,
sous la présidence de Monsieur Darmentier ;
elle avait pour secrétaire, Monsieur Larrivière, qui assurait aussi les fonctions de surveillant de la côte.

Les premiers Guides-Baigneurs étaient répartis sur les trois plages :

- à la côte du Moulin de Blaye (Grande-Plage) : Pierre Larrivière, Paul Guiné, Pierre Hausseguy et Jacques Béhoteguy.

- au Vieux Port (Port-Vieux) :
Jean-Baptiste Dalbarade et Jean Lassalle.

- à la Côte de Pernauton (Côte des Basques) : Jean Dommangez et Joseph Fortuné.

En 1857, le docteur Affre, médecin-inspecteur des Bains de Mer écrivait, entre autres, dans le Messager de Bayonne :

" La Société de Sauvetage établie à Biarritz depuis plusieurs années est une institution qui produit les plus grands bienfaits. Par sa barque de sauvetage qui, du matin au soir, fait sentinelle sur une plage trop fameuse par de funestes catastrophes, elle offre un prompt secours, un asile sûr aux baigneurs imprudents ou fatigués. Par ses préposés, toujours vigilants et pleins de zèle, elle prévoit les dangers, elle indique aux baigneurs les courants trop rapides, et leur fait éviter des dégâts presques certains. Enfin, par tous les maîtres-baigneurs qui bien souvent exposent leur vie pour arracher aux flots irrités de tristes victimes, la Société de Sauvetage de Biarritz assure aux étrangers une parfaite sécurité et aux bains de Biarritz une brillante réputation ".

C'est ainsi qu'en Juillet 1862, Monsieur de Bismarck, ambassadeur de Guillaume Ier, roi de Prusse, se baignant à la
plage de l'Impératrice, fut pris d'un malaise, cria et coula. Immédiatement les guides-baigneurs se portèrent à son
secours et ce fut Pierre Lafleur qui le ramena au rivage sain et sauf.

Texte de l'ouvrage " Biarritz, au vent du large et de l'histoire " - Mairie de Biarritz
Biarritz / Les Quartiers / Les Hôtels / Les Villas - Les Belles disparues / Les Eglises / La vie quotidienne / La vie mondaine