La vie mondaine

Les Autres Activités

Chaque plage, les cirques, les rochers, le sable fin, la mer, tout ce décor naturel permet d'organiser
de multiples distractions, au goût de chacun : simulacre de combat naval (1890), fêtes vénitiennes,
feux d'artifices, embrasement des falaises (la première fois en 1890), dont l'effet est prodigieux ;
théâtre face à la mer ou acrobaties au-dessus du Port-Vieux,

Etaient organisés des concours de châteaux de sable, de cerfs-volants, de pêche à la crevette...
et des batailles de fleurs.
En avril 1904, la victoria de violettes de Parme et giroflées de la princesse de Pignatelli d'Aragon précédait le panier de roses contenant une grappe de bébés Amezaga, le landau miniature des enfants Bignon, le break de genêts du marquis d'Arcangues...

Après la flânerie sur le promenoir de la Grande Plage venait l'heure de la causerie...


... à la " fourmillière " au pied du casino Bellevue.


Ou on assistait à des événements exceptionnels comme...
les derniers préparatifs du gonflement du ballon
par Jacques Faure et son ascension dans les jardins
de la Grande Plage.
ou, en juillet 1907, l'envol du ballon " Jules Verne ".

José Palacios, fils du marquis de Villareal et cinq voyageurs, décollaient sous leur énorme globe
de soie jaune, en jetant bonbons et chocolats aux badauds.

Ils survolèrent le lac de la Négresse. descendirent se désaltérer à Ahetze, et faute de vent, se posèrent
dans un champ d'Arbonne. Après une collation champêtre dans une chaumière, ils revinrent à
Biarritz en automobile, suivis par le ballon, monté sur char à boeufs...

ou l'arrivée de l'avion d'Audemars à la Grande Plage,

En 1912, l'aviateur est le héros. Biarritz s'enflamme aux
exploits des hommes volants. Le baron Pasquier évolue
à bord de son monoplan, Dancourt, vainqueur du trophée
Douai-Biarritz, atterrit fréquemment sur la Grande Plage.

Jules Védrine est là en juillet. Il vient de battre
successivement cinq records mondiaux de vitesse et
va réitérer son exploit un mois plus tard à Chicago.

Audemars vole à cinq mètres au-dessus des flots.


L'Escadre française en 1866

ou le passage des navires de guerre au large
du Rocher de la Vierge.





L'arrivée de l'escadre du Nord en août 1906 fit sensation.
Le même scénario se répéta en août 1909 pour les 3
cuirassés et le croiseur de l'escadre de la Méditérannée.


Mais les navires mouillés dans la baie séjournèrent
moins longtemps que prévu.
On ignorait à Biarritz qu'il y avait eu mutinerie
à bord. Le souvenir de la révolte des
marins du Potemkine, quatre ans plus tôt, ne
permettait pas de prendre la situation à la légère.
Une délégation de matelots débarqua, les
officiers supérieurs demeurèrent à leur poste.
D'autres événéments inhabituels pour l'époque suscitaient la curiosité.....

tels que le déménagement de la maison
d'un vieux Basque....

Un singulier déménagement au Pays Basque
Un paysan de 85 ans, le père Barrère, fut exproprié pour cause d'utilité publique : il ne consentit à abandonner sa vieille maison et, à l'instar des américains, résolut de la faire transporter tout entière. La générosité du comte Hehren, lui a permis de réaliser ce travail ; tout Biarritz assista à l'enlèvement de la maison, tandis que le père Barrère se gaudissait à une fenêtre du premier étage.

Le Grand Illustré - Paris - 30/12/1906
Archives BNF




ou le passage des éléphants d'un cirque dans
les rues de Biarritz

Des concours canins étaient organisés à la Grande Plage ou des gymkanas à Aguiléra
On allait aussi écouter de la musique au kiosque > > >
   
Les parties de pelote basque, au Parc Mazon, étaient également très prisées.
   
   
Retrouvez toutes les photos
en feuilletant l'album
> > >
 
Textes de Monique et Francis Rousseau - Biarritz-Promenade

 

Biarritz / Les Quartiers / Les Hôtels / Les Villas - Les Belles disparues / Les Eglises / La vie quotidienne / La vie mondaine