Les Quartiers de Biarritz

Le Port des Pêcheurs

La construction du port


 


C'est aux environs de 1780 que, l'ancien port étant devenu inutilisable, les Biarrots s'installèrent au port des pêcheurs (ou port des poissons).

Puis Napoléon III le réaménagea tel qu'il est actuellement avec sa succession de bassins clos par des môles.







Le port en 1860
Le port des pêcheurs avant 1899
On peut voir le clocher, réalisé par Emile Boeswilwad et offert par Napoléon III, de la première
église inaugurée en 1856 et qui fut remplacée par l'Eglise Ste-Eugénie
Le port était réservé aux pêcheurs qui s'y installaient à titre gracieux, en échange ils devaient céder une part de leurs prises pour pourvoir à l'entretien des lieux. Il y avait trois vapeurs, trente-deux barques, soit au total 262 hommes d'équipage.

 
 
Chaque pêcheur avait sa baraque de pêche ou "crampotte".
 
     
 
     
 
     


Des vapeurs avec une douzaine d'hommes à bord remplacèrent pinasses et traînières à partir de 1900.

Les vapeurs n'essayaient pas de franchir le goulet. Ils mouillaient au large en attendant que les embarcations viennent chercher le poisson et le porter à terre.

 

 
     
 

   
 
     
La venue des chaloupes provoquait un tohu-bohu indescriptible.
     
 
   
 



Les femmes se bousculaient pour remplir leurs paniers de poissons et partir au plus vite, rameutant les clients de leurs voix stridentes.

Certaines allaient jusqu'à Bayonne au pas de course, la corbeille sur la tête...

 

 

 

Les pêcheries Pugibet et Silhouette étaient prospères. Près de 300 hommes et leurs familles vivaient des travaux de la mer.

Les Silhouette approvisionnaient non seulement Biarritz, mais aussi les marchés espagnols et méditeranéens. Les pêcheurs salaient habituellement leurs poissons. Les Silhouette utilisaient déjà de la glace pour leur expédition.

 

 
 
     
Le port des pêcheurs servait aussi à la baignade des chevaux où la Cale aux Chevaux leur était réservée
 
 
Enfants plongeurs au Port des Pêcheurs
 
Enfin, on ne peut parler du Port des Pêcheurs sans évoquer la Cafetière.
Qui, à Biarritz, n'a pas entendu parler de cet endroit ou ne l'a fréquenté pour une après-midi de pêche...
     
 

Edifiée sur la digue construite en 1858, elle abritait un maréographe.
 
     
     
Hélas, après avoir bravé les plus fortes tempêtes, la Cafetière disparut dans le port par une nuit de gros vent le 30 Janvier 1990.
 
Texte de Monique et Francis Rousseau - Biarritz Promenades
Biarritz / Les Quartiers / Les Hôtels / Les Villas - Les Belles disparues / Les Eglises / La vie quotidienne / La vie mondaine