Les Quartiers de Biarritz

Le Phare
" C'est au phare de Biarritz que l'on voit la plus grande houle du monde " H. Russel

Ce phare, Victor Hugo l'a nommé " la grande bougie " et Paul Faure, plus poétiquement " la colonne blanche au chapiteau de cristal, petite serre où éclôt chaque soir une lueur ".

Voulu pour le salut des marins, il fascine les terriens.

Il porte deux dates " 1831 " dans sa partie inférieure (début des travaux), " 1832 " en haut (fin des travaux). La date de l'inauguration "1834" s'inscrivait autrefois sur le bâtiment octogonal qui l'entoure à la base.

Il culmine à 73 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le plan en revient à
l'ingénieur des Ponts & Chaussées, Philippe Vionnois.

Modernisé, ce phare, qui n'a été éteint que dans les années de guerre, a une portée d'environ 80 km.
L'escalade des 248 marches fera bénéficier les plus courageux d'une vue splendide.

Vues du Plateau du Phare vers Biarritz

.... et vers la Chambre d'Amour
   

Ayons une pensée pour les gardiens qui veillèrent sur ce phare : les Guiné, Tauzin, Tollis...
Dans les années 50, Georges Labro, comme son successeur Georges Allione, gravissaient encore l'escalier
cinq fois par nuit pour donner les huit cents tours de manivelle nécessaires au bon fonctionnement du système...

   
 

Texte de Monique et Francis Rousseau - Biarritz Promenades

Biarritz / Les Quartiers / Les Hôtels / Les Villas - Les Belles disparues / Les Eglises / La vie quotidienne / La vie mondaine