Les Hôtels


Hôtel Régina
 
En 1906, la Société parisienne de l'hôtel Régina devint concessionnaire du bien Moussempés et d'une
partie de la propriété Choisy appartenant au Golf.

Il s'agissait d'ouvrir ici une succursale du Régina de Paris. L'architecte-paysagiste Henri Martinet, spécialiste
des agencements d'hôtels, de casinos, d'établissements thermaux en France et à l'étranger, dessina les plans.
L'immeuble de forme pentagonale, coiffé de deux dômes, dispose d'une cour intérieure fermée par une
verrière, cour utilisée comme jardin d'hiver et restaurant.
Les soixante-dix chambres du palace ouvrent sur les galeries dominant le patio.
Pour le réveillon de 1908-1909, plus d'un millier de lampes multicolores l'illuminaient.
La plus célèbre des clientes du palace fut en février 1910 la reine Amélie du Portugal.
Ses promenades la conduisaient en ville faire des emplettes ou chez la princesse Fredérica de Hanovre,
ou bien elle recevait au Régina son frère, le duc de Montpensier, le roi Edouard VII, la marquise d'Harcourt,
la duchesse de Luynes.

 
Le Régina devint hôpital pendant la Grande Guerre.
En 1918, les soldats américains convalescents y jouissaient du cinématographe.
L'aile nord de l'hôtel s'agrandit en 1926. Le nombre fluctuant d'employés reflète la situation économique :
51 personnes en 1926, dix-huit en 1939, neuf en 1936.
 
Les troisième et quatrième étages de l'immeuble sont depuis la fin des années 1950 transformés en appartements.
 
Textes de Monique et Francis Rousseau - Biarritz-Promenade
Biarritz / Les Quartiers / Les Hôtels / Les Villas - Les Belles disparues / Les Eglises / La vie quotidienne / La vie mondaine